Partager

Quand l’ONEM demande aux chômeurs de déclarer leur volontariat,  il s’agit d’un frein à leur engagement. Et quand on propose du bénévolat «   contractualisé » via un service communautaire, cela devient une obligation. Pas grave, jugeront certains, il ne s’agit « que  » de volontariat. Et bien non.

Derrière cette volonté de participer (ou non !) à un projet en tant que volontaire, il est question de liberté d’association. Et chacun devrait pouvoir exercer ce droit inscrit dans la Constitution.

2017 préambule la liberté d'association.pdf
Télécharger
Document
Publiée le 14/12/2019
Tous les outils