Partager

Cet article s’intéresse à l’activité de travail des bénévoles du Secours populaire. Les collectifs qu’ils constituent réalisent quotidiennement des tâches qui n’ont, a priori, rien de facile ; elles nécessitent de l’organisation et que les bénévoles et salariés soient préparés pour la tâche. Dans ce cadre, les conditions dans lesquelles les bénévoles ont l’impression d’effectuer les tâches ne disparaissent pas derrière la foi militante. Certains sont tentés par le découragement quand ils éprouvent le sentiment de n’être pas suffisamment aidés par le cadre de travail dans lequel ils doivent exercer. La difficulté est réelle, dans un contexte associatif, pour penser une telle situation dans la mesure où celle-ci passe par la mobilisation de catégories – l’organisation et l’engagement vis-à-vis du travail – dont la légitimité reste très controversée.

Un article de Marie-Christine Combes et Pascal Ughetto.

2007 malaise associatif travail engagement.pdf
Télécharger
Document
Publiée le 20/11/2019
Tous les outils