Partager

La Croix-Rouge de Belgique a eu l’occasion d’expérimenter trois modes d’intervention différents pour réduire l’anxiété intergroupe (malaise ou sentiment de menace) et désactiver ainsi préjugés et stéréotypes chez les volontaires. La formation, la rencontre parallèle et le contact intergroupe.

De cette étude, menée par Ginette Herman, Professeure en Psychologie sociale à l'UCL, et deux étudiants, il ressort que le contact intergroupe est le moyen le plus efficace. La formation et la rencontre parallèle obtiennent également des résultats, mais de manière moins significative.

« C’est mieux de faire quelque chose que de ne rien faire ! »

Le contact intergroupe vise à faire interagir les individus appartenant à des groupes différents, sans pour autant nier leurs différences.

Retrouvez dans ce compte-rendu quelques explications sur le fonctionnement des stéréotypes et préjugés ainsi que les résultats de l'expérience menée.

2019-11-07 accueil et migration.pdf
Télécharger
Document
Publiée le 06/06/2020
Tous les outils