Partager

En 2015, la Plate-forme francophone du Volontariat a mis sur la table des sujets qui ne font pas l’unanimité.

Jusqu’à présent, les chiffres montrent que le volontariat est créateur d’emploi. Mais aujourd’hui, il semble que beaucoup d’associations qui cherchent des moyens de garder la tête hors de l’eau se mettent en recherche de volontaires parce qu’elles n’ont pas ou plus les moyens de payer le salaire d’un employé.

L’Etat aussi envisage le volontariat comme une solution aux restrictions budgétaires. La Plate-forme s’inquiète : le volontariat risque-t-il de remplacer certains emplois ? Les statuts et mécanismes qui atténuent la frontière entre emploi et volontariat sont-ils susceptibles de précariser l’emploi ? Considérer le volontariat comme une solution quand les ressources financières viennent à manquer, n’est-ce pas dénaturer le geste bénévole et négliger la valeur profonde de l’engagement d’un million et demi de nos concitoyens ?

Autant de questions auxquelles nous aurions aimé pouvoir vous apporter des réponses... Mais la matière se prête mal aux données statistiques, aux conclusions tranchées, aux grandes vérités. L’éthique du volontariat et la question de la valeur du geste gratuit relèvent d’une interprétation subjective. Dans ces Cahiers, nous ne livrons donc pas de réponses toutes faites. Mais nous vous proposons un instantané de la question, de ses enjeux et défis... De quoi alimenter votre réflexion et positionnement.

N°ISSN: 2684-3099

Cahiers_6.pdf
Télécharger
Document
Publiée le 20/11/2019
Tous les outils