Partager

La crise du Covid-19 a révélé les angles morts des politiques publiques. Sans les bénévoles et les associations, nombreux services d’aide à la population n’auraient pas été assurés. Alors que le déconfinement est toujours en cours et que l’avenir reste incertain, qu’est-ce la crise a déjà mis en avant ? Au travers de témoignages d’associations, nous réalisons une analyse en plusieurs volets sur le volontariat et le rôle qu’il a joué pendant cette période de crise.

Dans les trois premières analyses, nous avons exploré les nouvelles formes d’engagement nées pendant la crise. À présent, nous allons nous pencher sur les détournements et l’instrumentalisation du volontariat au nom de la solidarité et de l’effort collectif.

Analyse IV - La confection de masques: un réapprovisionnement sur le dos des femmes

Elles ont été nombreuses, couturières professionnelles ou amatrices, à sortir leur machine à coudre pour répondre à l’urgence de fournir des masques à l’ensemble de la population. Élans de solidarité ou demandes publiques, cet approvisionnement en masques sur le dos principalement des femmes interpelle. Que nous raconte la crise en termes de rapports sociaux et de genre ? Lorsque la production est systématisée et organisée pour répondre à une demande des pouvoirs publics, peut-on encore parler de volontariat ?

Analyse volontariat en temps de crise - genre.pdf
Télécharger
Document
Publiée le 07/08/2020
Tous les outils