Non, un bénévole ne pourra pas toucher jusqu’à 6000 € par an!

La Ministre De Block a annoncé la création d’un nouveau STATUT pour les personnes qui souhaitent être rémunérées pour des prestations effectuées pendant leur temps libre. En ce qui les concerne, on ne parlera plus de BENEVOLAT.

En 2005, la Belgique s’est dotée d’une loi pour encadrer le volontariat (ou le bénévolat c’est la même chose). Ce cadre strict a imposé à certaines activités de s’y adapter faute de mieux. Depuis le début, le secteur associatif arguait qu’une partie de leurs bénévoles ne s’y retrouvaient pas. Le volontariat était alors juste le prétexte pour pouvoir rémunérer faiblement certaines personnes en l’absence d’une autre solution.

La grande nouveauté annoncée par la ministre est de SORTIR ces personnes du bénévolat et de reconnaître leur particularité. Jusqu’à présent le secteur associatif qui négociait ce changement parlait du statut "semi-agoral". On verra si la Ministre De Block conserve ce terme dans les textes définitifs.

Il est donc complètement erroné de parler de changements de plafonds de défraiements. 
Non, un bénévole ne pourra pas gagner jusqu’à 6000€ par an. Les défraiements de maximum 33,36€ par jour avec un plafond de 1334,55€ par an restent d’actualité. Ce sont les "semi-agoraliens" qui pourront toucher jusqu’à 6000€ par an.

Chaque année, plus d’un million et demi de bénévoles s’engagent. Parmi eux, nombreux sont ceux qui n’ont même pas de défraiement. "Titrer" cette information sur le fait qu’un bénévole pourra gagner jusqu’à 6000 €, c’est remettre en cause la motivation altruiste et solidaire de centaines de milliers de bénévoles. Et ça, c’est vraiment dommage.
 

Publié le Jeudi 03 août 2017 par marie