Toutes Les Actualités

21 décembre 2016 - Rejoignez Volonterre d’asile, le réseau wallon du volontariat des demandeurs d’asile.

Le Mardi 22 novembre 2016

Première rencontre : « Le volontariat des demandeurs d’asile. Partage d’expériences d’ici et d’ailleurs.»

Le volontariat des demandeurs d’asile (et de toute personne étrangère séjournant légalement sur le territoire) est permis en Belgique depuis 2014. Si l’afflux des réfugiés en 2015 a suscité beaucoup d’engagements citoyens, peu de demandeurs d’asile ont eu l’occasion de s’y essayer jusqu’à présent. La Plateforme Francophone du Volontariat convie les associations de l’action sociale à une recherche-action sur le sujet. Infos et inscriptions : info@levolontariat.be (link sends e-mail)

Le réseau se réunira au minimum trois fois par an. Ces rencontres seront nourries par l’apport de personnes ressources, d’experts, ...
Il s’agira dans un premier temps d’identifier les expériences existantes, d’étudier les freins et facilitateurs de ce volontariat et, chemin faisant, de constituer un réseau de réflexion et d’échange sur les enjeux d’intégration par l’engagement citoyen dans un contexte de crise de l’accueil.
In fine, le travail du réseau devrait aboutir à la création d’un outil (formation, plateforme, carnet d’informations… ) utile au secteur, permettant de diffuser et pérenniser le travail accompli. Un rapport sera remis aux pouvoirs publics identifiant les besoins et demandes du secteur en la matière.

INFOS PRATIQUES :
Le 21 décembre 2016 de 9h30 à 12h30 : « Le volontariat des demandeurs d’asile. Partage d’expériences d’ici et d’ailleurs.»
Lieu : à la salle TAN du CENTRE L’Ilon, Rue des Tanneries  1 à 5000 NAMUR
Infos et inscription : info@levolontariat.be (link sends e-mail)

FONCTIONNEMENT
Toute organisation agissant dans le secteur de l’action sociale en Wallonie, intéressée par les enjeux du volontariat des demandeurs d’asile est invitée à participer.  L’engagement est libre et sans frais. Le fait de s’inscrire au réseau permet d’être tenu informé de tout ce qui s’y passe.
La PFV assure la coordination du réseau et de la recherche. Elle veille à collecter un maximum d’informations utiles (recherches théoriques et de terrain) destinées à nourrir la réflexion et l’action du réseau. Elle est encadrée par un comité de pilotage constitué de représentants de la Croix-Rouge, du Ciré et de Caritas.
Les thèmes abordés lors des rencontres seront choisis en concertation (réseau et comité de pilotage) et évolueront au gré des questions soulevées.
Ce projet est soutenu par la Région Wallonne (Département de l’égalité des chances) pour 3 ans (2016-2018).

Lettre ouverte au Ministre Willy Borsus

Le Mercredi 19 octobre 2016

La PFV s’oppose à l’instrumentalisation du volontariat, un acte libre, gratuit et altruiste

Monsieur le Ministre, 

Votre circulaire relative à la loi du 21 juillet 2016 modifiant la loi du 26 mai 2002 concernant le droit à l'intégration sociale et, plus particulièrement, l’extension du projet individualisé d’intégration sociale (PIIS), émise par vos soins, n’est pas acceptable dans la perspective du volontariat. La Plateforme Francophone du Volontariat (PFV) se doit de réagir.

Tout d’abord, la PFV tient à vous repréciser ce qu'est en substance le volontariat. La loi du 3 juillet 2005, relative aux droits des volontaires, stipule clairement qu’il s’agit d’une activité « exercée sans rétribution, ni obligation ». La loi prévoit donc que la relation entre un volontaire (ou bénévole) et une organisation ne fait pas l’objet d’un contrat et que l’acte est exercé sans aucune rémunération.

Dès lors, la PFV s’interroge sur la pertinence du lien établi entre la loi de 2005 sur le volontariat et le service communautaire, tel que vous le décrivez dans votre circulaire, tout comme sur la nature contractuelle du PIIS qui est incompatible avec un engagement libre. Même si la loi de 2005 évoque bien des « indemnités », en fait, un défraiement, elle rappelle « le caractère non-rémunéré » du volontariat. La PFV insiste sur cette distinction, qui contribue à différencier le volontariat de l’emploi.

Le volontariat n'est donc pas un dispositif de mise à l'emploi ou d'insertion de la population. Il est une action menée au profit d'autrui. En l'instrumentalisant pour un objectif autre, votre circulaire le dénature complètement.

Pour de multiples raisons, dont certaines énoncées plus haut, nous estimons que votre texte est donc infondé, sans grande conviction et très interpellant. Par ailleurs, d’autres questions restent en suspens : quelle est  la faisabilité de ce dispositif et quel soutien aux organisations qui encadreront ces « volontaires » allez-vous apporter ?

Toutes ces questions, et bien d'autres encore, restent actuellement sans réponse. En effet, vous n’avez pas daigné répondre à l’invitation du Conseil Supérieur des Volontaires, dont certains de membres de la PFV font partie , et celui-ci regrette que vous n'ayez pas accepté de les rencontrer pour en discuter.

Si le volontariat est un acte fondateur de citoyenneté qui contribue au changement de société, c’est notamment parce qu’il est un acte libre. Cette liberté donne force à l’engagement. Dans ce sens, le volontariat, un geste gratuit au profit d’autrui, mérite d’être protégé et développé. Pour en parler davantage, nous nous tenons à votre disposition et pouvons vous transmettre une analyse approfondie de votre circulaire.

 

Emmeline Orban
Secrétaire générale
0487/20 63 92
emmeline.orban@levolontariat.be

VolontariAS: un réseau dédié au volontariat dans l'action sociale

Le Lundi 23 mai 2016

Rejoignez VolontariAS, le réseau bruxellois du volontariat dans l’action sociale ! Nouvelles matinées d'échange !

La Plateforme francophone du Volontariat, en partenariat avec l’Espace Social Télé-Service, le Centre de prévention du Suicide, la Fédération des Services sociaux et Entr’Aide des Marolles lance le réseau VolontariAS.

Ce réseau a pour objet d’analyser les enjeux du volontariat au sein du secteur de l’action sociale. Il offre l’opportunité:

  • d’échanger et valoriser les bonnes pratiques entre membres présents, 
  • de mettre en réseau les outils et formations, 
  • de lever les freins et créer des facilitateurs de volontariat, 
  • d’identifier les besoins et des recommandations en matière de politiques publiques. 

Il vise en cela l’amélioration de la qualité des services aux bénéficiaires, de l’accompagnement et la gestion des volontaires. 


Agenda

Le réseau VolontariAS vous propose plusieurs matinées d’échanges pour réfléchir ensemble aux enjeux du volontariat et identifier des pistes d’actions!

  • 21 novembre 2016, 9h30-12h30 : La valorisation et lla reconnaissance des volontaires - COMPLET !
  • 25 novemvre 2016, 9h30-12h30: La valorisation et lla reconnaissance des volontaires - NOUVELLE DATE

Lieu : Plateforme francophone du Volontariat – Rue Royale 11 à 1000 Bruxelles
Plus d'informations et inscriptions : vollontarias@levolontariat.be


Public cible

Toute organisation agissant dans le secteur de l’action sociale intéressée par les enjeux du volontariat peut participer. L’engagement est libre et sans frais. Le fait de s’inscrire au réseau permet d’être tenu informé de tout ce qui s’y passe (PV, convocations...), mais n’oblige en aucun cas à participer à toutes les réunions. 
Membres actuels : Centre de Prévention du Suicide, CINL, Collectif Violette/Soli St Gilles/CPAS de Saint-Gilles, Croix-Rouge de Belgique, Entr’aide des Marolles, Espace social Télé-service, Fédération des Services Sociaux, Plateforme francophone du Volontariat, Sport Loisir Bien-être .


Fonctionnement

Ce projet est financé par la Cocof pour trois ans (2016-2018). Quatre réunions annuelles sont prévues, dont une en présence d’un expert extérieur. Chaque réunion dure trois heures (9h30-12h30) et prend la forme d’une recherche-action. 
Les thèmes abordés ont été choisis après concertation avec les acteurs de terrain. Ceux-ci peuvent évoluer au gré des questions soulevées.

La place des volontaires dans l’organigramme institutionnel :

  • Quels enjeux et difficultés? 
  • Comment recruter des volontaires?
  • Quel encadrement pour quel volontaire?
  • Les "prescripteurs" de volontariat (médecins, assistants sociaux, etc.) : le volontariat est-il un remède à l’isolement, la dépression… ?
  • Comment faire face à ces prescriptions ? 
  • La  mobilité des volontaires: quelles stratégies adopter face au turn-over et burn out des volontaires ?
  • Volontariat et emploi: comment justifier le recours à du volontariat, gérer la dépendance du secteur au volontariat et instaurer une collaboration saine entre volontaires et employés ?
  • L’indisponibilité des volontaires: formations, réunions, … comment mobiliser les volontaires pour ces activités ?
  • Le coût du volontariat: qu’est-ce que le recours à des volontaires nécessite comme encadrement et implication de l’équipe ? 


Finalités

Au terme de ces trois années, le travail du réseau aboutira à la création d’un outil ou d’une formation utile au secteur, permettant de diffuser et pérenniser le travail accompli. En plus, un rapport sera remis aux pouvoirs publics identifiant les besoins et demandes du secteur en la matière.