Toutes Les Actualités

La PFV recrute un/une "Chargé(e) de développement local"

Le Jeudi 03 août 2017

La Plateforme francophone du Volontariat (PFV)  a pour objet de susciter, faciliter et encourager la pratique du volontariat telle que définie dans sa charte. C’est une structure pluraliste composée autant d’associations fédératives que de petites et moyennes associations actives en Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle mène ses actions en partenariat avec ses membres et ses volontaires qui œuvrent dans ses 4 centres locaux de volontariat.

Le/la chargé(e) du développement local aura pour missions :

  • De concevoir, planifier, coordonner des actions de développement local relatives au volontariat (travail en partenariat et communautaire),
  • De développer des projets variés liés à l’information et à la pratique du volontariat,
  • D’être en contact localement avec les institutions, le monde associatif et les citoyens afin d’y encourager la pratique d’un volontariat de qualité.

Profil :

  • Vous détenez un diplôme de Bachelier. Orientation sciences sociales, sciences humaines ou autre selon expérience
  • Vous avez une connaissance des réalités du secteur associatif et du volontariat
  • Vous avez des capacités à concevoir, planifier, coordonner des actions
  • Vous avez des compétences en animation de réunion
  • Vous êtes très sociable, communicatif et capable de vous adapter à de nombreux interlocuteurs différents
  • Vous êtes capable de mener des projets en équipe et de manière autonome
  • Vous disposez d’un véhicule et d’un permis de conduire
  • Vous êtes proactif, autonome et flexible

Conditions et contrat :

  • Contrat à durée indéterminée à mi-temps, à Bruxelles.
  • Rémunération selon le barème de la CP 329.02, échelon 4.1,
  • Entrée en service début octobre.

Envoyez votre lettre de motivation et votre CV avec en objet « Candidature développement local » à ariane.close@levolontariat.be pour le 5/09/2017 au plus tard. Si présélectionné, test écrit organisé le 12/09/2017.

Non, un bénévole ne pourra pas toucher jusqu’à 6000 € par an!

Le Jeudi 03 août 2017

La Ministre De Block a annoncé la création d’un nouveau STATUT pour les personnes qui souhaitent être rémunérées pour des prestations effectuées pendant leur temps libre. En ce qui les concerne, on ne parlera plus de BENEVOLAT.

En 2005, la Belgique s’est dotée d’une loi pour encadrer le volontariat (ou le bénévolat c’est la même chose). Ce cadre strict a imposé à certaines activités de s’y adapter faute de mieux. Depuis le début, le secteur associatif arguait qu’une partie de leurs bénévoles ne s’y retrouvaient pas. Le volontariat était alors juste le prétexte pour pouvoir rémunérer faiblement certaines personnes en l’absence d’une autre solution.

La grande nouveauté annoncée par la ministre est de SORTIR ces personnes du bénévolat et de reconnaître leur particularité. Jusqu’à présent le secteur associatif qui négociait ce changement parlait du statut "semi-agoral". On verra si la Ministre De Block conserve ce terme dans les textes définitifs.

Il est donc complètement erroné de parler de changements de plafonds de défraiements. 
Non, un bénévole ne pourra pas gagner jusqu’à 6000€ par an. Les défraiements de maximum 33,36€ par jour avec un plafond de 1334,55€ par an restent d’actualité. Ce sont les "semi-agoraliens" qui pourront toucher jusqu’à 6000€ par an.

Chaque année, plus d’un million et demi de bénévoles s’engagent. Parmi eux, nombreux sont ceux qui n’ont même pas de défraiement. "Titrer" cette information sur le fait qu’un bénévole pourra gagner jusqu’à 6000 €, c’est remettre en cause la motivation altruiste et solidaire de centaines de milliers de bénévoles. Et ça, c’est vraiment dommage.
 

Indexation au 1er juillet: 0,3460 euro par kilomètre

Le Vendredi 30 juin 2017

À partir du samedi 1er juillet 2017, le montant de l'indemnité kilométrique pour les volontaires est indexé. Il sera désormais de 0,3460 euro par kilomètre.
Ce montant est valable du 01/07/2017 au 30/06/2018.

Pétition: nous avons été reçus chez la ministre

Le Mardi 27 juin 2017

Nous avons rencontré la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé Publique Maggie De Block ce mercredi 28 juin. Retrouvez la vidéo de notre rendez-vous sur notre page Facebook!
Nous lui avons remis toutes vos signatures et elle a décidé de soutenir publiquement notre revendication.

La presse a largement relayé notre action (vous trouverez ici un des articles parus: http://www.rtl.be/info/belgique/politique/maggie-de-block-favorable-a-la...)

Le ministre de l’Emploi, de l’Economie et des Consommateurs Kris Peeters quant à lui n'a pas donné suite à nos demandes de rencontre.
Ce sont pourtant bien deux ministres qu'il faut convaincre. Si le volontariat relève des Affaires sociales, un changement à l'ONEM doit passer par le ministre de l'Emploi.

La moitié du chemin est faite, on poursuit donc notre route et on y croit!

Encore merci pour tous vos encouragements (que ce soit oralement, avec une signature, en partageant ou en relayant dans votre réseau).

On vous tiendra informés de la suite des événements!

Rencontres Namuroises du Volontariat

Le Jeudi 08 juin 2017

Associations namuroises, vous cherchez des bénévoles? Les "Rencontres Namuroises du Volontariat" sont faites pour vous!
Rendez-vous le 12 octobre à l'Espace culturel d'Harscamp.

Au programme,

  • dès 13h: accueil et montage des stands
  • 14h: conférence sur la fidélisation des volontaires et les derniers changements de la législation sur le volontariat par Emmeline Orban
  • 15h30: Goûter associatif
  • 16h: ouverture des portes au public
  • 19h30: fermeture des portes

Intéressé? Inscrivez-vous via ce formulaire

Cet événement organisé par le CPAS et la Ville de Namur en collaboration avec la Plateforme francophone du Volontariat est entièrement gratuit.

Les Rencontres Namuroises du Volontariat en bref:
  • Quand? Le jeudi 12 octobre 2017
  • Où? Espace Culturel d'Harscamp (rue Saint Nicolas 2b - 5000 Namur)
  • Programme?
    13h00 - 16h00: ouverture aux associations namuroises
    16h00 - 19h30: ouverture tout public
  • Prix? Gratuit
  • Plus d'infos? 081 33 73 04 - www.volontariatnamur.be

Stop à la paperasse pour les chômeurs et prépensionnés bénévoles!

Le Jeudi 08 juin 2017

La Plateforme lance une pétition à signer et diffuser. Actuellement, tous les chômeurs et les prépensionnés qui souhaitent faire du bénévolat doivent le déclarer à l’ONEM. Pour cela, ils doivent remplir le formulaire adéquat (le « C45B ») et le déposer à leur organisme de paiement AVANT d’entamer leur activité bénévole.Les chiffres le démontrent, cette démarche administrative freine de nombreux engagements!

En savoir plus 

Avis de la PFV - Avant-projet de loi modifiant la loi relative aux droits des volontaires

Le Jeudi 23 mars 2017

Découvrez l’analyse de la PFV, dans sa nouvelle publication , sur l’avant-projet de loi modifiant la loi relative aux droits des volontaires.


Il y a quelques semaines, les Ministres De Block, Peeters et Geens ont dévoilé leur projet de modification de la loi sur le volontariat. Si la PFV se réjouit des avancées proposées, elle regrette le manque d’ambition du texte. Il fournira certes des clarifications utiles mais il rate l’occasion de garantir à chacun la liberté d’être volontaire ! Coup d’œil sur les changements.

Téléchargez la publication en version pdf

Nouveaux montants dès le 1er janvier 2017

Le Mercredi 14 décembre 2016

A partir du 1er janvier 2017, les plafonds des défraiements forfaitaires changent : 33,36€ / jour - 1.334,55€ / an.

Lettre ouverte au Ministre Willy Borsus

Le Mercredi 19 octobre 2016

La PFV s’oppose à l’instrumentalisation du volontariat, un acte libre, gratuit et altruiste

Monsieur le Ministre, 

Votre circulaire relative à la loi du 21 juillet 2016 modifiant la loi du 26 mai 2002 concernant le droit à l'intégration sociale et, plus particulièrement, l’extension du projet individualisé d’intégration sociale (PIIS), émise par vos soins, n’est pas acceptable dans la perspective du volontariat. La Plateforme Francophone du Volontariat (PFV) se doit de réagir.

Tout d’abord, la PFV tient à vous repréciser ce qu'est en substance le volontariat. La loi du 3 juillet 2005, relative aux droits des volontaires, stipule clairement qu’il s’agit d’une activité « exercée sans rétribution, ni obligation ». La loi prévoit donc que la relation entre un volontaire (ou bénévole) et une organisation ne fait pas l’objet d’un contrat et que l’acte est exercé sans aucune rémunération.

Dès lors, la PFV s’interroge sur la pertinence du lien établi entre la loi de 2005 sur le volontariat et le service communautaire, tel que vous le décrivez dans votre circulaire, tout comme sur la nature contractuelle du PIIS qui est incompatible avec un engagement libre. Même si la loi de 2005 évoque bien des « indemnités », en fait, un défraiement, elle rappelle « le caractère non-rémunéré » du volontariat. La PFV insiste sur cette distinction, qui contribue à différencier le volontariat de l’emploi.

Le volontariat n'est donc pas un dispositif de mise à l'emploi ou d'insertion de la population. Il est une action menée au profit d'autrui. En l'instrumentalisant pour un objectif autre, votre circulaire le dénature complètement.

Pour de multiples raisons, dont certaines énoncées plus haut, nous estimons que votre texte est donc infondé, sans grande conviction et très interpellant. Par ailleurs, d’autres questions restent en suspens : quelle est  la faisabilité de ce dispositif et quel soutien aux organisations qui encadreront ces « volontaires » allez-vous apporter ?

Toutes ces questions, et bien d'autres encore, restent actuellement sans réponse. En effet, vous n’avez pas daigné répondre à l’invitation du Conseil Supérieur des Volontaires, dont certains de membres de la PFV font partie , et celui-ci regrette que vous n'ayez pas accepté de les rencontrer pour en discuter.

Si le volontariat est un acte fondateur de citoyenneté qui contribue au changement de société, c’est notamment parce qu’il est un acte libre. Cette liberté donne force à l’engagement. Dans ce sens, le volontariat, un geste gratuit au profit d’autrui, mérite d’être protégé et développé. Pour en parler davantage, nous nous tenons à votre disposition et pouvons vous transmettre une analyse approfondie de votre circulaire.

 

Emmeline Orban
Secrétaire générale
0487/20 63 92
emmeline.orban@levolontariat.be